FootballGuadeloupe

Régionale 1, des joueurs divisés sur la nouvelle formule

Alors que la nouvelle saison 2020-2021 de la Régionale 1 de Guadeloupe se profile à l’horizon, les premiers concernés par cette reprise des hostilités, c’est-à dire les joueurs, sont diamétralement opposés. Ils n’arrivent pas à accorder leurs violons sur l’élargissement de 14 à 18 clubs ainsi que l’organisation de deux phases distinctes. Favorable à ces nouvelles mesures de la Ligue de football de Guadeloupe, Lutchiani Bigal, défenseur du Phare, estime que cette formule peut apporter un vent nouveau à ce championnat. Ce qui peut encourager le public sportif à prendre d’assaut les travées des différents stades.   « Je pense que cela peut créer une émulation, ramener des gens au stade. Et potentiellement, rehausser un peu le niveau global. Par l’arrivée du CERFA mais pas seulement. Pour moi, c’est juste une question d’adaptation », a-t-il indiqué. Quant à Yohan Nandkissori, sociétaire de l’AS Gosier juge que la nouvelle formule donnera une autre dimension à cette compétition. Mieux, va permettre aux équipes de se surpasser. « Pour moi, l’idée est intéressante. Ca va forcément mettre du challenge dans la compétition. Un effet « coupe » du fait que la première phase se déroulera uniquement en mode aller. Il ne faudra pas se louper. Surtout pour nous, qui sommes les champions sortants. On sera obligé d’entamer le championnat à fond. Ça impliquera davantage d’intensité, de contacts. C’est ce que j’aime », a souhaité le champion en titre de la Régionale 1.

L'Amical Club de Capesterre est champion de la Guadeloupe de ...

De l’autre côté, les détracteurs de la nouvelle formule n’en démordent pas. A commencer par Stevenson Casimir, défenseur de la Gauloise. « Je n’ai pas envie de critiquer quelque chose que je ne connais pas. Mais cette formule ne m’inspire rien de bon. Pour moi, un championnat, une élite, c’est un seul groupe. Déjà, on voit ce que ça a donné en R2. Et je ne parle pas du CERFA, qui sera là, mais ne pourra ni monter ni descendre. Quel intérêt ? Le seul point positif, c’est que la première phase va inciter les équipes à être à fond dès le début », a-t-il pesté. Même son cloche chez Grégory Liseron, défenseur de l’USR croit savoir que la formule n’est pas adaptée.  « Ce n’est pas le bon plan. Pour moi, l’élite, c’est un championnat, une division. Là, on a un peu l’impression de retourner chez les juniors avec ces deux poules. Quatre équipes de plus et deux championnats à jouer, ça va encore rallonger une saison alors qu’on sort d’un exercice déjà très délicat avec l’histoire des terrains non disponibles, des matches décalés. Depuis quelques temps, on voit bien que le niveau baisse en Guadeloupe. Et je ne suis pas sûr qu’élargir le championnat soit un moyen d’y remédier », a-t-il jugé. Cette nouvelle formule de la Régionale 1 de Guadeloupe doit sa naissance à la suite de la saison tronquée en raison de la pandémie du Covid-19. Elle stipule La saison est divisée en deux phases. Au cours de la première, deux poules de 9 sont formées. Les équipes se rencontrent en matches aller « simple ». A l’issue de ceux-ci, un classement est établi. Les quatre premiers de chaque poule (8 formations) sont reversés dans la poule élite et se disputent le titre de champion ainsi que les quatre places qualificatives pour la Coupe VYV, en matches aller–retour cette fois. Les cinq derniers (10 équipes) s’affrontent dans la poule de relégation pour le maintien en R1 (six descentes en R2).

Football : les matchs de la 5ème journée du championnat de ...

Voici les 18 équipes engagées en R1

AS Gosier (champion sortant), Amical, Arsenal, CSM, Gauloise, JEFC, JSVH, Phare, Racing, Solidarité Scolaire, Stade Lamentinois, USBM, USR, Club Sport (promu), Dynamo (promu), Juventus (promu), Red Star (promu), Cerfa FC (équipe invitée).

INI SPORT AWARDS
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité afin d’accéder au contenu de ce site. Avec tous nos remerciements