Martinique

La reprise des compétitions de yoles rondes attendue en janvier

Après l’entrée de la yole de Martinique au patrimoine culturel et immatériel de l’Humanité le 17 décembre dernier, Alain Richard, président de la Fédération des Yoles Rondes de Martinique, ne veut pas se contenter de cette distinction mondiale pour le sport le plus populaire de Martinique. Mieux, le dirigeant sportif espère une reprise effective des compétitions d’ici janvier 2021. Il l’a fait savoir lors d’une interview qu’il a accordée à nos confrères d’Antilles Sport. « On ne se réveille pas un bon matin en se disant « je vais faire une compétition de yole » ! Maintenant que le déconfinement est d’actualité, que le préfet a autorisé les entraînements, nous avons fait une réunion avec les associations. Les entraînements ont recommencé et nous espérons pouvoir effectuer notre première compétition d’ici fin janvier. Nous avons 2 sections, la bébé-yole et la grande-yole ; les 2 sections vont sortir, chacune dans une méthode bien précise », a-t-il indiqué.

Tour des Yoles Rondes en Martinique

Pour lui, il est hors de question de laisser du monde sur le tapis. Pour cela, il faudra trouver la bonne formule. «  Il nous faut trouver un juste milieu entre faire l’activité tout en respectant ces gestes barrières. Nous avons des solutions que nous allons proposer aux autorités qui devraient nous suivre. Nous pourrons alors repartir progressivement mais, nous pouvons d’ors et déjà prévenir le public qu’il faudra qu’il prenne des précautions quand il viendra suivre les courses », a ajouté Alain Richard. Aussi, il n’a pas occulté le succès retentissant de la semaine matérialisé avec l’entrée de la yole de Martinique au patrimoine culturel et immatériel de l’Humanité. Ainsi, il a salué à tous les niveaux d’étages les acteurs, dirigeants et politiques. « C’est un sentiment de satisfaction ; une fierté pour notre Martinique, pour notre activité. Cet élément que les aînés nous ont laissé et qui a une valeur inestimable. Aujourd’hui, le travail entrepris par monsieur Tinaugus et le COPIL ne fait que donner de la valeur à tout cela. Maintenant, il va falloir entreprendre pour pérenniser l’action », a conclu Alain Richard.

 

 

INI SPORT AWARDS
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité