MartiniqueSports Nautiques

La yole de Martinique au sommet de l’Unesco

Edouard Tinaugus et le comité de pilotage de la candidature de la yole de Martinique peuvent être fiers. Après deux années d’intense travail, ils ont été récompensés de leurs efforts. En effet, la yole de Martinique a fait son entrée ce jeudi 17 décembre au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité de l’UNESCO. Réunis pour l’occasion à l’Appaloosa au François, les initiateurs de ce projet qui date de 2017 ont laissé éclater leur joie à l’annonce de la nouvelle. « C’est tout aussi excitant que de gagner un tour parce que c’est un travail d’équipe vers un objectif commun. La sensation est comparable à la victoire au tour en mieux je dirais car le sommet que nous avons franchi n’avait jamais été franchi auparavant », a indiqué Edouard Tinaugus, la tête de gondole de ce projet. Quant à Georges-Henri Lagier, membre du comité de pilotage, il a salué l’esprit d’équipe, fraternité et de convivialité lors de leurs travaux. « C’est un grand bonheur, franchir une telle barrière c’est vraiment un grand plaisir. Ce travail collectif nous a permis de vraiment mettre les valeurs de la yole en avant. Tout le monde doit prendre cela comme exemple : tout peut arriver du moment que l’on travaille ensemble », a-t-il ajouté. En cas tout, toute la Martinique à l’unisson s’est appropriée ce projet.Une yole au large du Robert, le 19 septembre 2007, en Martinique

 

 

Après ce succès retentissant, il estime que plus personne ne doit dormis sur ses lauriers. Pour cela, il préconise une reprise des compétitions de la yole car désormais le sport-roi de Martinique est rentrée dans la cours des grands. Et seule, une synergie d’actions peut perpétuer ce triomphe. « Aujourd’hui, tout commence. Il nous faudra faire vivre cette yole de Martinique, organiser des événements autour de cette yole ; la faire rester au même niveau car il faut savoir que tous les 5 ans, l’UNESCO revoit la situation des éléments nommés au patrimoine. Cela veut dire qu’il faut que nous gardions ce niveau et que nous l’emmenions encore plus haut. Tous les Martiniquais doivent se sentir concernés et doivent se mettre au travail à nos côtés pour participer aux événements que nous ferons. La yole de Martinique est l’affaire de tous les Martiniquais », a-t-il ajouté. Pour marquer cet évènement de portée historique, il est prévu un festival de culture sur sable, des projections sur les monuments et même des courses à la nage.

 

 

INI SPORT AWARDS
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité