Guadeloupe

KENI PIPEROL, SEUL ANTILLAIS DE LA MINI-TRANSAT 2019

Dans un mois, le jeune skipper guadeloupéen sera au départ de la 22e Mini-Transat La Boulangère

Une nouvelle fois, un seul navigateur antillais fait partie des 90 concurrents qui participeront à la 22e édition de la Mini-Transat La Boulangère, le 22 septembre prochain. En dépit de son jeune âge (23 ans), Kéni PIPEROL fait partie des potentiels vainqueurs. Du reste, n’avait-il pas surpris tout le monde le 17 novembre 2017, en prenant la 4e place, après une 2e partie de course époustouflante ?

C’est donc fort de ce résultat que le jeune guadeloupéen résidant à Morne-à-L’Eau a décidé de s’aligner cette année, non sans difficultés… Si sa participation à la « Mini » 2017 s’était déroulée sans trop de difficultés financières, grâce notamment à l’appui de la SEM (Société d’Economie Mixte) Patrimoniale Guadeloupe Grand Large qui a soutenu le projet, suite au succès du Mornalien à la promotion 2016, cette fois, il lui a fallu voler de ses propres ailes pour monter et boucler son projet 2019…

Le support de navigation est quasiment neuf (tout juste un an pour ce Vector 6.50 Série). Ce n’est qu’en avril dernier que l’ancien élève de Luc COQUELIN (3e de la Route du Rhum en catégorie Rhum Monocoque) en a pris les commandes en solitaire en Méditerranée. Une prise en mains tardive qui a nécessité une adaptation et de nombreux aménagements sur le Vector 6.50, numéro 956 dessiné par Etienne BERTRAND.

Acquérir de nouvelles voiles épopée

Après 6 bons mois passés au centre de formation Lorient Grand Large, Kéni PIPEROL a choisi de rentrer en Guadeloupe hier soir, afin de revoir famille et supporters avant, de retourner en Bretagne pour convoyer Ti Karayb (le nom du bateau), jusqu’à La Rochelle. Un retour sur l’île natale pour se ressourcer, mais aussi rencontrer ses supporters et partenaires, « d’autant, avance-t-il, que le budget n’est pas totalement bouclé. A J – 30, il y a encore la possibilité d’obtenir de nouvelles voiles, car Ti Karayb a beaucoup vogué… »,

Seul Antillais engagé dans cette course qui reliera La Vendée à la Martinique, il est cependant à noter que Kéni PIPEROL n’est pas le 1er, puisqu’en 2015, par exemple, le Guadeloupéen Karl CHIPOTEL avait lui aussi bravé les éléments sur le plus petit bateau autorisé à traverser l’Atlantique sans assistance, lors de la 20e Mini Transat, entre Douarnenez et Pointe-à-Pitre…

Marc LAVIOLETTE

Guadeloupe

 

Kéni PIPEROL EN BREF

Kéni PIPEROL, seul Antillais de la Mini Transat 2019
Le skipper mornalien ambitionne terminer sur le podium 2019

23 ans

Club : Ecole de Navigation Luc Coquelin

Début en voile : 2006. Ancien lauréat de Guadeloupe Grand Large

Classement Classe Mini 6.50 : 6e (Proto)

1ère course transatlantique : Transat AG2R (avril 2016)

Participations à la Mini Transat : (2017, 2019)

Classement à la Mini Transat 2017 : 4e

 

 

LE BATEAU : TI KARAYB / CARAÏBE COURSE AU LARGE

Type :  Vector 6.50 Série à bout rond (Longueur : 6,50 m)

N° 956

Architecte : Etienne BERTRAND

Première mise à l’eau : Juin 2018

Parrain : Lilian THURAM (baptême programmé le 14 septembre 2019)

Le fait d’avoir un bout rond, c’est comme sur une planche à voile, ça nous permet de surfer toutes les vagues. Pour remonter au vent, c’est un peu plus compliqué ; d’ailleurs, sur la Transgascogne, ma dernière course, on a eu plus de peine, parce qu’il manquait de vent. On peut dire que ce cheval d’essai sur le Vector 6.50 m’a permis d’apprendre à naviguer en conditions extrêmes et faire corps avec Ti Karayb.”

 

COURSES DISPUTEES EN 2019

Gran Premio d’Italia 2029 (avril)               1er

222 Mini Solo 2019 – Italie (avril)             2e

La Mini en Mai  (mai)                                 Abandon

Trophée Marie-Agnès Peron (juin)            7e

Mini Fastnet (juin)                                      10e

Transgascogne (août)                                 23e

 

 

LA MINI TRANSAT LA BOULANGERE

Distance : 4 400 milles

Départs : 22 septembre 2019, 14 H 00 (La Rochelle) / 1er novembre 2019 (Las Palmas)

Nombre de participants : 90

Course en solitaire sans moyens de communication réservée aux Minis 6.50, créée au Royaume-Uni en 1977. Elle est organisée tous les 2 ans en France. Après Concarneau et Douarnenez, la flotte part de La Rochelle depuis 2017, avec une escale obligatoire à Las Palmas de Gran Canaria cette année. Pointe-à-Pitre et Salvador de Bahia au Brésil ont été ports d’arrivée. C’est la 2e arrivée consécutive de la course au Marin en Martinique. Halvare MABIRE, Bruno PEYRON et plus récemment Ian LIPINSKI ont gravé leurs noms au palmarès du plus beau rassemblement de Minis.

INI SPORT AWARDS
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité afin d’accéder au contenu de ce site. Avec tous nos remerciements