Martinique

Mini-Transat 2019, Keni Piperol seul skipper ultramarin à l’assaut de l’océan

Départ reporté pour les 87 skippers

Les 87 skippers dont le seul ultramarin, le Guadeloupéen Keni Piperol doivent prendre leur mal en patience en effet, le départ de la Mini-Transat La Boulangère prévu ce dimanche 22 septembre à 14h 30 depuis la Rochelle en Charente Maritime est reporté à une date ultérieure. Le directeur de course, Denis Hugues a pris la décision, en accord avec l’organisateur, de reporter le départ de la première étape, qui emmène la flottille à Las Palmas de Gran Canaria après 1 300 milles.

Le bassin des chalutiers à la Rochelle

En cause, les conditions de vent et de mer soutenues attendues dans le Golfe de Gascogne puis au large du cap Finisterre. Avec à partir de mardi, des vents de plus de 35 nœuds et des rafales à 40 nœuds. Les concurrents se seraient retrouvés dans une situation très délicate car les Mini 6.50 sont des bateaux maniables mais ils sont petits et plutôt conçus pour les allures portantes.
Pour le moment, aucune date n’a été annoncée. Le Prologue, initialement prévu ce vendredi, est décalé à dimanche.
Concernant la course, Il faut, à peu près, une semaine aux premiers pour arriver à Las Palmas de Gran Canaria. Après le Golfe de Gascogne, tous rêvent d’une navigation tranquille tout au long des côtes portugaises avant une arrivée dans l’archipel des Canaries.


Afin d’éviter les ouragans, les concurrents resteront trois semaines aux Canaries. Si les conditions météorologiques sont bonnes, le départ de la 2ème étape, longue de 3.000 milles, est prévu le 1er novembre prochain. La flottille mettra le cap sur Le Marin, capitale administrative du Sud de la Martinique.
La Mini-Transat est une course accessible aussi bien aux professionnels qu’aux amateurs. C’est encore la seule épreuve sans moyens de communication à bord. Chaque coureur se retrouve seul face à lui-même, le temps d’une traversée de l’océan Atlantique.

Las Palmas de Gran Canaria

Ce sera pour certains leur première grande traversée de l’Atlantique. Pas pour Keni Piperol qui fait partie des récidivistes. En 2017, pour sa première participation, le Guadeloupéen s’était emparé d’une belle 4ème place en proto.
Cette année, le Mornalien revient avec un nouveau bateau de série très innovant, le Vector 6.50 nommé ‘’Caraïbes course au large’’. Il a été baptisé au ‘’Bassin des Chalutiers’’ de la Rochelle par l’ex-footballeur champion du monde Lilian Thuram.

Le Marin en Martinique

Keni Piperol compte bien négocier la seconde étape qui va durer environ deux semaines pour les plus rapides. Après avoir négocié une sortie de l’archipel des Canaries perturbée par le relief important de ces nombreuses iles, la flottille devrait rapidement profiter des Alizés jusqu’à l’arrivée finale au Marin en Martinique à partir de mi-novembre.
En 2017, le vainqueur en proto, avait mis 13 jours 22′ et 34 ».

INI SPORT AWARDS
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page