Île de France

Le Réunionnais Benoît Kounkoud et le PSG décrochent un premier sacre européen

Balayé en demi-finale par l’ogre FC Barcelone (37-32), ce lundi à Cologne, en Allemagne, dans le cadre de Final Four de la Ligue des champions de handball, le PSG a eu les ressources morales pour redresser la barre hier face aux Hongrois de Veszprem. Dans cette petite finale pour occuper la dernière marche du podium, les Parisiens, très sérieux et appliqués à l’image de l’ailier droit Réunionnais Benoît Kounkoud que certains spécialistes de cette discipline sportive n’hésitent à comparer à Jackson Richardson, un autre Réunionnais, légende du handball français. En première mi-temps, la section handball du club de la capitale française a pris un avantage certes courte mais précieuse (14-11).

File:Benoit Kounkoud 20171008.jpg - Wikimedia Commons

Pour le second acte de ce match de classement,  PSG a maîtrisé la rencontre et empêché Veszprem d’effectuer une remontée comme à ses habitudes (31-26). « On savait à quoi s’attendre avec cette équipe. Ça a été une rencontre difficile. Mais on a su rester sérieux malgré notre temps faible en attaque. Défensivement on a réussi à faire les contres et les arrêts pour rester devant. On est très content de poursuivre sur notre lancée avec ce nouveau succès », a savouré Benoît Kounkoud sur le site officiel du club. En remportant la médaille de bronze, la priorité des leaders du championnat de France qui était de « travailler plus fort, pour revenir encore plus forts » et se qualifier pour le “Final Four” de l’édition 2021-2021, déjà en cours, dans six mois (12-13 juin 2021) est déjà atteinte. Pour finir, le PSG décroche un premier sacre européen, l’un de ses objectifs depuis que le club est passé sous pavillon qatari en 2011.

 

 

 

 

 

 

INI SPORT AWARDS
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité