Autres territoiresFootball

10 ans après, Sydney Govou désigne les coupables de Knysna

La participation de l’équipe de France à la Coupe du monde de 2010 en Afrique du Sud restera pendant longtemps une tâche noire dans l’histoire de cette sélection. 10 ans après, Sydney Govou qui était de l’expédition de Knysna désigne les coupables de ce gros choc pour le football français. « « Le problème, il est là : le coach avait donné des consignes, et les mecs ne voulaient pas les respecter. Le plan était pourtant clair, Raymond Domenech savait ce qu’il voulait mettre en place. Mais à un moment donné, Franck (Ribéry) ne voulait pas jouer à droite, mais à gauche, Maloud’ (Florent Malouda) voulait jouer à gauche, Nico (Nicolas Anelka) voulait jouer en 10… Honnêtement, moi, ça m’a dégoûté parce que c’était du grand n’importe quoi », a avoué le consultant de Canal+. Sport | Le secret de KnysnaPour l’ancien international Tricolore, Raymond Domenech, le sélectionneur à l’époque, a également sa part de responsabilité pour son manque d’autorité et de clairvoyance. « Je lui reproche simplement de ne pas avoir donné les clés du camion aux bonnes personnes. Dans une compétition comme ça, c’est essentiel, sauf si tu as une équipe suffisamment intelligente qui peut s’autogérer. Et ça, on ne l’avait pas, on n’avait pas de joueurs capables de prendre leurs responsabilités pour unifier le groupe », a ajouté l’ancien joueur de l’Olympique de Lyonnais. A l’en croire, c’est lors de la rencontre de la phase de groupe contre l’Uruguay (0-0) que les consignes et l’autorité de l’entraîneur ont été bafouées. Malgré l’épopée victorieuse au Mondial 2018, Knysna sera difficile à effacer dans l’histoire des Bleu

 

INI SPORT AWARDS
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité afin d’accéder au contenu de ce site. Avec tous nos remerciements