Autres territoiresBasket

Jaylen Hoard, le Martiniquais de la NBA

Jaylen Hoard, c’est un nom qu’il faudra désormais s’habituer dans le plus prestigieux championnat de basket au monde. Il vient de grossir les rangs des basketteurs français évoluant en NBA. En effet, à la faveur des play-offs sous les couleurs de Portland Blazers, il a eu ses premières minutes de jeu dans la ligue professionnelle de basketball. Au total, l’ancien joueur de Wake Forest a joué 103 minutes en NBA aux côtés des grosses stars comme Lebron James, Anthony Davis et autres Dwight Howard. « C’était comme si j’étais dans un rêve ! Je suis en Play-Off NBA à Disney ! Cinq jours avant le départ à Orlando (lieu improvisé de play-off), mon agent m’a appelé pour me dire que je faisais bien partie de l’effectif. C’était vraiment cool de jouer contre des joueurs comme ça », s’est-il enthousiasmé. Sa prestation la plus aboutie a été ponctuée par 14 points au compteur. Pas mal pour un débutant. Avec de grands débuts, le natif du Havre du haut de ses 2,05 m dont le contrat expire dans deux mois espère continuer l’aventure avec Portland Blazers ou au sein d’une écurie de la NBA.

 

Jaylen Hoard - Men's Basketball - Wake Forest University Athletics

Né d’un père américain Antwon Hoard, ancien joueur du Besançon Basket Comté Doubs (de 2003 à 2009), et d’une mère martiniquaise, Katia Hoard, ex-internationale tricolore, Jaylen Hoard ne cache pas son amour pour la Martinique notamment pour ses recettes culinaires où il a un penchant pour le Colombo. Mieux, il envisage de s’installer là-bas au soir de sa carrière. « La Martinique est spéciale pour moi. Ma grand-mère habite là-bas. La nourriture est incroyable, les gens sont sympas, les paysages sont magnifiques… A la fin de ma carrière, je me vois bien m’installer », a-t-il souhaité.

 

INI SPORT AWARDS
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité afin d’accéder au contenu de ce site. Avec tous nos remerciements